Succès de la 1ère Journée citoyenne !

 

 

 

Ce projet s’inscrivait dans le cadre du budget participatif lancé par la municipalité en septembre dernier.

 

L’organisation d’une Journée citoyenne avait été retenue parmi les 28 propositions faites par les habitants de la commune. Ses objectifs étaient clairs : créer plusieurs ateliers pour améliorer collectivement notre cadre de vie par de petites réalisations, inviter les andrésiens à s’impliquer sur une demi-journée, favoriser la bonne humeur et la convivialité !

 

Une commission d’organisation composée de bénévoles et d’élus municipaux avait été mise en place dès la fin du mois mars.

 

Sous la présidence de Jean-Jacques Elbisser, quelques 13 semaines de travail ont été nécessaires pour concrétiser ce projet qui s’est déroulé le samedi 25 juin, par une météo très favorable.

 

Une soixantaine de personnes dont une dizaine d’enfants et d’adolescents se sont réparties dans sept ateliers différents.

 

 

 

Parmi les travaux réalisés, on notera en particulier la mise en peinture de mobiliers extérieurs à l’école primaire ainsi que le traçage au sol de jeux proposés par les enfants et les enseignants, une remise en état du plateau de sport de Lassagne (désherbage du terrain de pétanque et des abords du terrain de tennis, nettoyage des bancs et de la table de tennis de table), des travaux de nettoyage et de peinture dans l’église de Saint André, l’aménagement d’aires de pique-nique dans les deux bourgs, l’entretien de chemins de randonnée, d’un lavoir à Allas, la mise en lasure des poutres d’un trabalh (travail destiné à ferrer les bœufs) et de son abri.

 

La confection d’un repas offert par la municipalité, a également constitué un atelier à part entière animé par des bénévoles.

 

Après une matinée de travail dans une ambiance très chaleureuse et cordiale, l’occasion du déjeuner (foie gras et grillades) a permis de remercier les participants et l’équipe organisatrice qui a déjà annoncé la 2nde édition d’une Journée citoyenne au mois de mai 2023, motivée par la satisfaction et l’enthousiasme quasi général des participants.

 

CP Partir en Livre 2022.docx (1) (1).pdf
Document Adobe Acrobat 167.5 KB

 

Le nouveau calendrier des ateliers de la conseillère numérique

 

 

 

La conseillère numérique, Tessie Ellul, poursuit ses interventions pour accompagner les habitants des 13 communes de la Communauté de communes Sarlat Périgord Noir, qui le souhaitent aux différents usages des outils numériques. Ce service gratuit est proposé sous forme de permanences avec ou sans rendez-vous, et d’ateliers thématiques organisés sur le territoire communautaire .

 

 

 

Les permanences avec ou sans rendez-vous
Une fois par mois, Tessie est présente à Saint André Allas, Beynac, La Roque Gageac, Marcillac, Proissans, Sainte Nathalène et Sarlat pour tenir des permanences gratuites avec ou sans rendez-vous, afin de vous aider à prendre en main votre équipement informatique (ordinateur, smartphone, tablette), naviguer sur internet, gérer vos courriels, vos documents et contenus numériques, vous initier sur quelques applications utiles sur votre smartphone…

 

Pour connaître les dates de permanences dans chaque commune, rendez-vous sur le site www.cc-sarlatperigordnoir.fr, rubrique information.

 

 

 

Les ateliers thématiques, le calendrier de juillet à septembre

 

 

 

PRÉPARER SES VACANCES

 

Atelier 1 : Organiser ses vacances sur internet (1h30)

 

Atelier 2 : Accéder à du contenu culturel en ligne (1h)

 

Le 01/07 à Marcillac-Saint-Quentin, le 05/07 à Proissans, le 07/07 à Sarlat, le 08/07 à Saint-André-Allas, le 12/07 à Beynac-et-Cazenac, le 19/07 à la Roque Gageac et le 22/07 à Marquay.

 

 

 

COMMUNIQUER PART 1 :

 

Atelier 3 : Rester en contact avec ses proches sur l’ordinateur (1h30)

 

Atelier 4 : Rester en contact avec ses proches sur smartphone et tablette (1h30)

 

Le 21/07 à Sarlat, le 02/08 à Proissans, le 05/08 à Marcillac-Saint-Quentin, le 09/08 à Beynac, le 12/08 à Saint-André-Allas, le 16/08 à La Roque Gageac et le 19/08 à Marquay.  

 

 

 

COMMUNIQUER PART 2 :

 

Atelier 5 : Créer un compte sur les réseaux sociaux (1h30)

 

Atelier 6 : Se protéger sur les réseaux sociaux (1h)

 

Le 28/07 à Sarlat, le 26/08 à Marquay, le 02/09 à Marcillac-Saint-Quentin, le 06/09 à Proissans, le 09/09 à Saint-André-Allas, le 13/09 à Beynac-et-Cazenac, let le 20/09 à La Roque gageac.

 

 

 

ACTIVITÉS PHYSIQUES

 

Atelier 7 : Restez en forme grâce à internet (1h)

 

Atelier 8 : Trouver et créer sa carte GPS (1h30)

 

Le 04/08 à Sarlat et le 16/09 à Marquay

 

 

 

PHOTOGRAPHIE

 

Atelier 9 : Prendre des photos et les organiser (1h)

 

Atelier 10 : Retoucher et imprimer ses photos (1h30)

 

Le 11/08 à Sarlat et le 23/09 à Marquay

 

 

 

BUDGET 

 

Atelier 11 : Utiliser des sites de vente en ligne (1h30)

 

Atelier 12 : Gérer son budget (1h30)

 

Le 18/08 à Sarlat

 

 

 

APPRENDRE À TOUT MOMENT

 

Atelier 13 : Se former en ligne (1h)

 

Atelier 14 : Tutoriels et groupes d’entraide (1h)

 

Le 25/08 à Sarlat

 

 

 

BUREAU DÉMATÉRIALISÉ

 

Atelier 15 : Rédiger un document (1h30)

 

Atelier 16 : Télécharger et envoyer ses documents (1h)

 

Le 01/09 à Sarlat

 

 

 

Pour assister aux ateliers il est nécessaire de s’inscrire, au plus tard 48h avant la date de l’atelier. Pour toute question, inscription aux ateliers, ou rendez-vous pour les permanences dans les communes, contactez Tessie Ellul par téléphone au 06 77 49 03 50 ou par mail à tessie.ellul@conseiller-numerique.fr

 

 

 

Retrouvez toutes les infos « Conseiller Numérique », le programme des ateliers en détail sur cc-sarlatperigordnoir.fr, et les infos France Services sur dordogne.gouv.fr

 

 

 

Communication : Notre commune est sur l'application Panneaupocket !

Vous y trouverez en temps réel toutes les informations utiles à la vie de notre collectivité, les animations et les urgences : prévention, météo, travaux en cours, incidents réseaux, communiqués des services : administration , voirie, école, commerces, vie associative. 

Panneaupocket Saint André-Allas sera régulièrement alimenté par la municipalité.

L'application est à télécharger sur vos téléphones. Elle est gratuite ! Elle vous alerte lorsque sont diffusés de nouveaux communiqués.

 

 

Le Roch perd sa dernière figure emblématique.

 

 

 

Elle était le visage et le sourire du Château du Roch, mais bien plus qu'un visage et qu’un sourire.

 

Avec la disparition d’Etiennette de Boucher de Latour du Roch, Marquise de Saint Exupéry de Castillon, c'est une page de l'histoire de ce lieu et de cette famille de la noblesse Française qui se tourne. Madame de Saint Exupéry avait 91 ans.

 

 

 

C'est au XXe siècle que le château devient la propriété de cette famille qui y séjournera jusqu'à présent, succédant ainsi à plusieurs familles issues de la noblesse au fil des siècles.

 

 

 

Evoquer Madame de Saint Exupéry c'est rappeler à quel point, tout au long de son existence elle fut, comme son époux, d'une droiture exceptionnelle, discrète et toujours dotée d'un profond respect envers les autres. Elle était d'une grande disponibilité et animée d’une parfaite écoute à l’égard des andrésiens et des municipalités successives. Madame de Saint Exupéry, jusqu’à ces dernières années participait avec bonheur et enthousiasme à tous les rendez-vous : repas des aînés, vœux municipaux, certains spectacles ou concerts.

 

 

 

Comment ne pas évoquer cette manifestation symbolique, avec en 1990, Fernand Albié (ancien Maire) remettant dans ce même château, à cette même dame, dans cette salle où le temps avait laissé son empreinte, la médaille de la famille française ! Il avait alors rappelé, au nom de la collectivité, combien l'exemplarité, les valeurs étaient venues nourrir l’ensemble de la famille. C'était une première, il y a plus de 40 ans...

 

 

 

De fait, on peut d’ores et déjà parler de continuité au sein de ce bel et somptueux édifice, car il y aura un après avec les enfants et petits-enfants pour perpétuer l'histoire.

 

 

 

A toute la famille, le conseil municipal présente ses plus sincères et respectueuses condoléances.

 

L’Association Saint André Allas Patrimoine a pour objectif d’inventorier et de sauvegarder tout ce qui touche le petit patrimoine de la Commune.

www.saap.fr

 

 

Passation, hommages et commémoration.

 

 

 

La commémoration de la victoire des armées alliés sur le nazisme s’est déroulée en ce 8 mai 2022 sous un soleil radieux. Le maire Patrick Salinié a tout d’abord signalé que Marcel Delpech, porte drapeau de la commune depuis plusieurs décennies, ancien combattant de la guerre d’Algérie, souhaitait mettre un terme à son engagement et passer le relais à un nouvel officiant. C’est David Beaud’hui, jeune habitant du hameau du Coustal, passionné d’histoire et du devoir de mémoire, qui a accepté ce rôle de représentation.

 

Marcel a assuré auprès de lui une brève formation, lui a rappelé les codes essentiels, remis les gants blancs, le baudrier et le drapeau orné du nom de la commune, brodé en lettres d’or.

 

Le maire a vivement remercié les deux porte-drapeaux pour le service apporté aux habitants.

 

 

 

Il a ensuite rendu hommage à deux andrésiens déportés en 1943 : Jean Magne et Hélène Teyssandier, arrêtés sur dénonciation. Il a rappelé leur choix courageux de s’engager en faveur de la résistance contre les armées d’occupation et les milices du maréchal Pétain. Il a notamment rappelé le parcours d’Hélène, son internement à Ravensbrück et à Bückenwald jusqu’à son retour en 1945. Elle pesait alors 43 kilos ! Jean Magne est également revenu des camps de la mort à la fin des hostilités.

 

 

 

Patrick Salinié a donné lecture de la lettre Mme Darrieussecq, Ministre déléguée auprès de la Ministre des armées. Alors que la guerre frappe de nouveau aux portes de l’Europe, Mme Darrieussescq a rappelé ce que nous devons aux combattants de la seconde guerre mondiale. Elle a rappelé la fragilité de la paix, la force des enseignements du passé, la confiance en l’unité de l’Europe, l’attachement viscéral de la France à la dignité de l’homme et à ces droits fondamentaux.

 

 

 

Assisté de Jean Descamps, ancien combattant, Patrick Salinié a ensuite procédé au dépôt de gerbe. La cérémonie s’est terminée par une minute de silence en hommage aux victimes de toutes les guerres.

 

Démarche urbanisme
CP-urbanismeen ligne.pages (1).pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB
Saint André-Allas : Commémorations du 8 mai
 
Les commémorations de la capitulation de l'Allemagne Hitlérienne et de la victoire des armées alliées auront lieu dimanche 8 mai à 12h au monument aux morts de la commune :
 
Présentation du nouveau porte-drapeau de la commune, allocution, dépôt de gerbe, minute de silence.
 
Au préalable, la municipalité procèdera au fleurissement des stèles dédiées aux victimes des exactions des 26 et 27 juin 1944.

 

 

Une famille, un village, une commune en deuil.

 

Une famille andrésienne vient de vivre ce que les mots ne suffisent pas à exprimer tant ils apparaissent dérisoires en ces circonstances.

 

Même si nous sommes tous les passagers d’une même destination, lorsque la vie s’interrompt à 20 ans, c’est un séisme immense qui atteint une famille, un village, une commune.

 

La vie de Nolan Lieubray s’est arrêtée au Pays basque comme pour ses trois autres amis, une destination qui s’est terminée dans la tragédie, alors qu’elle se présentait comme un rendez-vous joyeux de fête et de partage entre copains.

 

Nolan a été, comme Anaëlle, ou Coline actuellement, ses sœurs, des enfants de l’école primaire de Saint André-Allas.

 

En classe et dans la cour, Nolan répandait autour de lui un bonheur serein. Il irradiait l’école de son sourire, projetant sa lumière comme il a su le faire durant toutes ces dernières années où il brillait de ses 20 ans.

 

Fort de son athlétique silhouette, il accordait au sport une large place : athlétisme, rugby, boxe, et bien d’autres centres d’intérêt. L’été dernier il s’était investi avec bonheur et maturité en tant qu’animateur dans les équipes éducatives du centre de loisirs du Ratz-Haut.

 

Des projets futurs s’offraient à lui dont un prochain voyage vers le Québec où réside actuellement sa grande sœur…

 

Nous pourrions prolonger ainsi ces lignes pour parler de Nolan, pour évoquer avec chaleur sa famille tellement attachante, imprégnée de gentillesse et de disponibilité permanente.

 

Nous souhaitons leur exprimer combien notre chagrin est grand, leur dire à quel point l’ensemble de la communauté Andrésienne se sent solidaire et concernée face à la douleur brutale qui les enveloppe.

 

Au nom du village, le maire, le conseil municipal, le personnel communal et l’équipe enseignante, accablés de tristesse, adressent tout leur soutien, leur compassion aux parents et aux grands parents de Nolan : Sophie, Fabrice, Martine, Serge, Monique ainsi qu’à ses sœurs Coline et Anaëlle.

 

Information Grippe Aviaire :

En raison du danger de grippe aviaire, les personnes ayant des volailles ou animaux de basse-cour sont priés de les garder à l'intérieur ou de couvrir leur enclos. Notre commune est dans le périmètre règlementé, nous devons donc être vigilants et particulièrement prudents.

le Maire

Patrick Salinié

Appel d'offres :

 

La municipalité souhaite mettre un terrain de 100 mètres carrés au lieu dit la Boyne pour l'installation d'un kiosque à Pizza.

 

Durée : 3 ans renouvelables.

 

Gratuité la première année puis 10€  par mois les années suivantes.

 

Renseignements auprès de la mairie.

INSCRIPTIONS SCOLAIRES 2022-2023

Les parents qui désirent inscrire leur(s) enfants à l’école de Saint André-Allas

peuvent se rendre à la Mairie, à partir du jeudi 10 mars 2022, munis du livret de famille et d’un justificatif de domicile.

Pour tous renseignements complémentaires, veuillez contacter le bureau

de la Mairie au 05.53.59.23.02. ou l’école au 05.53.28.56.00.

La municipalité organise une collecte de biens et de denrées non périssables destinées à être rapidement acheminées par le biais des associations, organisations et autres aux populations touchées par la guerre jusqu'à jeudi 10 mars à la mairie, pendant les heures ouvrables.
 
Les besoins sont :
 
- denrées non périssables
- produits d'hygiène : gels douche, shampoing, dentifrice, etc...
- vêtements chauds
- tentes, sacs de couchage, couvertures
 
Il y aura une permanence pour cette collecte le samedi 5 mars de 9h à 12h.
 
Les personnes qui souhaiteraient accueillir des réfugiés ukrainiens, peuvent le communiquer à la municipalité afin qu'ils soient recensés.

AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE

COMMUNAUTE DE COMMUNES SARLAT PERIGORD NOIR (CCSPN)

ELABORATION DU PLAN LOCAL D’URBANISME INTERCOMMUNAL, DU REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE INTERCOMMUNAL, DES PERIMETRES DELIMITES DES ABORDS DES MONUMENTS HISTORIQUES ET ABROGATION DE 9 CARTES COMMUNALES
Avis-enquete-publique CCSPN.pdf
Document Adobe Acrobat 455.4 KB
UN PLAN LOCAL D’URBANISME INTERCOMMUNAL (PLUI), C’EST QUOI ?
UN PLAN LOCAL.pdf
Document Adobe Acrobat 557.0 KB
Article Territoire BIO engagé
ARTICLE PRESSE.pdf
Document Adobe Acrobat 692.5 KB

 

Un livre consacré à Saint André-Allas

 

Anne Bécheau vient de signer un ouvrage sur l’histoire de Saint André-Allas.

 

Cette réalisation inédite a été portée par l’Association Saint André-Allas Patrimoine (SAAP). Le conseil municipal, qui appelait cette réalisation de ses vœux a apporté avec enthousiasme son soutien financier et technique.

 

Ce livre connaît un accueil plus que favorable puisqu’en quelques semaines, 250 exemplaires ont été vendus !

 

Chaque commune a une histoire intime, petite ou grande, façonnée par les femmes et les hommes qui vivaient sur son territoire. Elle a une ou des identités, un patrimoine, des habitudes de vie, des expressions, des sensibilités, des géographies, qui forgent son caractère mouvant.

 

La commune est un bien commun. Que l’on soit né ici ou ailleurs, elle est notre cadre de vie, celui que nous partageons et développons au quotidien !

 

L’ouvrage d’Anne Bécheau démontre à quel point l’histoire de Saint André-Allas est riche et ancienne. Au fil des pages, les lecteurs peuvent y croiser les squelettes blanchis des chasseurs du néolithique, le capitaine des routiers de Richard Cœur de Lion, un futur Pape, les seigneurs de Beynac, Commarque, Puymartin, les évêques de Sarlat, les propriétaires des forges, des moulins qui jalonnaient les Beunes, les bâtisseurs des châteaux successifs d’Allas !

 

Les lecteurs vont à la rencontre des poilus de 1914, des premiers instituteurs passionnés, des résistants dénoncés et déportés, des martyrs de juin 44. Ils croisent au cœur des chapitres les élus émérites en bute à des réalités budgétaires souvent limitées, le journaliste Max Favalelli, une peintre russe…

 

Les lecteurs y découvrent surtout les plus humbles, celles et ceux qui travaillaient la terre ingrate des pechs ou des combes, dos courbé sur leurs ouvrages par tous les temps, celles et ceux qui servaient comme domestiques, se louaient à la sortie de l’enfance pour garder les oies et les moutons, celles et ceux qui trimaient pour arracher à la terre de quoi nourrir leur famille…

 

Les lecteurs y croisent les artisans et les commerçants : menuisiers, charpentiers, feuillardiers, forestiers, maçons, gargotiers, cantonniers, qui dessinaient au fil des siècles les paysages, les chemins, construisaient nos églises, nos granges, nos murs de pierres sèches, participaient aux solidarités des moissons et des vendanges, partageaient les grands bonheurs, les coups durs, les joies et les peines.

 

Cet ouvrage marche sur leurs traces sensibles, revisite les lieux de vie qui étaient les leurs et qui sont à présent les nôtres. Ce dialogue particulier est un enrichissement. Merci à ceux qui ont rendu possible ce pari réussi !

 

Information :

 

Le nouveau pylône de télécommunication de Loullier entre en fonctionnement dans les jours qui viennent résorbant une grande partie des zones blanches de la commune.

Le bourg de Saint André-Allas, la salle des fêtes vont notamment profiter directement de cette mise en service.

PASS CULTURE

Présentation du pass Culture.pdf
Document Adobe Acrobat 2.4 MB
Document PASS CULTURE
Document à télécharger et à consulter.
LET_elus_passculture.pdf
Document Adobe Acrobat 85.7 KB
Mais qu'est-ce que c'est ?????
Présentation du budget participatif.pdf
Document Adobe Acrobat 601.3 KB
Bulletin à compléter.
Vous souhaitez faire une proposition !
Vous avez jusqu'au 30 juin 2021.
Remplissez ce document. Enregistrez-le et envoyez-le par mail à la mairie à l'adresse :

mairie@saintandreallas.fr
...
budget_participatif_2021 Formule MM.pdf
Document Adobe Acrobat 388.7 KB

 

Mélanie Magne fête ses cent ans !

 

 

 

Madame Mélanie Magne, des filolies, a fêté ses cent ans le 18 mars dernier.

 

Depuis peu de temps domiciliée dans la région parisienne, à Gif sur Yvette, près de sa famille, elle fait partie des personnes pour lesquelles la commune et les andrésiens ont une profonde affection. Mélanie est née à Campagne en 1921. Elle a épousé Jean Magne, de Saint André-Allas, en 1938.

 

En 1943, son mari faisait parti des résistants raflés par la Gestapo d’Agen, et déportés en Allemagne. Jean en était revenu et avait pu continuer à gérer avec Mélanie son exploitation agricole des Filolies.

 

Mélanie a été décorée du Mérite Agricole, elle est également médaillée de la résistance. A l’occasion de son centenaire, la municipalité lui a fait parvenir un témoignage floral de son attachement. Le maire et le conseil lui adressent, ainsi qu’à sa fille Jeannine et à son gendre Robert, leurs sentiments les plus chaleureux et reconnaissants.

 

 

Monsieur le Sous-Préfet en visite sur le chantier de la Boyne

 

Monsieur Sébastien Lepetit, Sous-Préfet de Sarlat, a officiellement annoncé son départ pour prendre de nouvelles fonctions à Cognac.

 

Apprenant ce départ imminent, notre commune l’a une ultime fois sollicité pour visiter l’avancée des travaux de la Boyne, de l’aménagement du carrefour et de l’installation d’un cabinet de kinésithérapie près de la boulangerie. La visite s’est effectuée en présence du Maire et des Adjoints.

 

Pour l’élaboration de ces projets lourds, les élus andrésiens ont toujours trouvé auprès de Monsieur le Sous-Préfet comme du Département une écoute positive et constructive qui a grandement facilité leur mise en oeuvre.

 

Il est ici utile de rappeler que le carrefour est financé à 30% par l’état et à 20 % par le Département. Nous reviendrons plus en détail sur les soutiens et interventions lorsque les travaux seront bouclés (fin avril) et qu’il faudra songer à les inaugurer !

 

Le Conseil Municipal a profité de la visite de Monsieur le Sous-Préfet pour le remercier, ainsi que ses services, pour sa disponibilité, et pour le climat de confiance qui a présidé à leurs multiples rencontres de travail.

 

Mars Bleu,  mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal

Centre de Dépistage des Cancers de la Dordogne

05 53 07 79 35

Contact24@depistagecancer-na.fr

 

INSCRIPTIONS SCOLAIRES 2021-2022

 

 

 

Les parents qui désirent inscrire leur(s) enfants à l’école de Saint André-Allas sont invités à se rendre à la Mairie munis du livret de famille et d’un justificatif de domicile.

 

 

Pour tous renseignements complémentaires, veuillez contacter le bureau de la Mairie au 05 53 59 23 02.

Mairie de Saint André-Allas

 

Réactivation du confinement, consignes et soutien aux commerces.

 

Notre collectivité a immédiatement adapté le fonctionnement imposé par ce nouveau confinement. Tous les services municipaux restent ouverts au public et sont accessibles aux horaires habituels : école, restauration scolaire, garderie, administration, entretien, voirie. Chaque agent s’est vu remettre une attestation de déplacement pour raisons professionnelles.

 

Seule la salle du Pôle Intergénérationnel est fermée jusqu’à nouvel ordre. Les activités associatives, spectacles ou rassemblements programmés sont annulés ou repoussés à des dates ultérieures : c’est notamment le cas du traditionnel repas des aînés.

 

Une cellule de veille a été constituée. La mairie est joignable 24h sur 24, 7 jours sur 7 au 05.53.59.23.02.

 

Cette astreinte téléphonique permet de répondre aux interrogations et aux attentes personnelles des habitants de la commune mais également aux entreprises, aux partenaires réguliers, aux services de la communauté de communes, du département et de l’état.

 

Les élus sont en contact permanent. Le bureau municipal continue à se réunir chaque lundi matin, soit par téléconférence soit en observant rigoureusement les précautions et distanciations... Les dossiers et travaux en cours ne seront donc pas impactés.

 

 

 

Le confinement actuel impose de rester chez soi : en cas de nécessité, des attestations de déplacement sont à la disposition des usagers sous l’auvent de la salle du conseil municipal, à la boulangerie Margot ou au débit de tabac Mercier.

 

Des attestations scolaires sont également à la disposition des parents d’élèves sur internet pour qu’ils puissent amener leurs enfants vers les écoles, collèges et lycées.

 

Les mesures de précautions appliquées à l’école depuis la rentrée de septembre restent inchangées mais les enfants de plus de 6 ans doivent à présent porter le masque. Les parents sont priés de fournir à leurs enfants les masques adéquats correspondant à leur âge et leur taille. Il est recommandé aux familles de respecter avec rigueur les consignes au moment où elles déposent ou viennent chercher les élèves devant le groupe scolaire (arrêt minute obligatoire). La restauration scolaire sera réorganisée pour diminuer encore les possibilités de brassage. Dans la cour, les chapiteaux seront maintenus pour les mêmes raisons : réduire lors des récréations la formation de groupes.

 

La directrice, Anne Manet, l'ensemble des enseignantes, les élus et le personnel communal sont en permanence à l'écoute pour répondre aux besoins spécifiques des élèves et de leurs familles.

 

Au niveau social, le CIAS continue à assurer ses fonctions dont le portage des repas à domicile pour les personnes âgées ou empêchées.

 

Enfin, nous souhaitons rappeler que les commerces de proximité andrésiens (dont le maintien d’ouverture est fixé par décret) installés sur la commune fonctionnent : boulangerie, débit de tabac. Que les maraîchers bio du lieu-dit « La chambre » et la GAEC du Pinhier (produits laitiers) répondent aux commandes et enlèvements sur place selon les procédures de précautions. Il en est de même pour l’Auberge Lacombe et le restaurant La Garissado qui proposent des plats à emporter midi et soir.

 

Aidons-les par nos sollicitations à passer ce nouveau cap difficile !

 

 

 

Pour le Conseil municipal : le Maire, Patrick Salinié.

 

La Mairie de Saint André-Allas informe :

 

-      Covid 19 : Des masques tissus sont à nouveau disponibles en mairie pour les habitants de la commune qui en feraient la demande.

 

-      Les travaux de sécurisation du carrefour de La Boyne et d’implantation du lotissement du Pech Moulinier débutent le 7 septembre. Ces travaux entraîneront certaines contraintes et un regain de prudence dans le secteur de la boulangerie : passages de camions et d’engins, alternats provisoires de circulation. Ils seront terminés en avril prochain.

 

-      Antenne relais : Orange et Free ont traité avec un particulier pour installer une antenne de télécommunications sur un terrain situé au lieu-dit Louillet-Haut. L’objectif est de résorber les zones blanches de la commune (notamment le bourg de Saint André). La municipalité rappelle que le dossier complet de cette implantation placée sous la responsabilité des opérateurs est consultable en mairie : plans détaillés, zone couverte, obligations des entrepreneurs, recours éventuels. A la demande du maire, ont été joints à ce dossier les résultats de simulation d’exposition aux ondes.

 

-      Sictom : Pour les personnes qui n’en auraient pas été destinataires, des sacs de tri réutilisables fournis par le Sictom sont disponibles en mairie.

 

-      Sictom : Suite à l’implantation des containers enterrés ou semi-enterrés sur la commune, plusieurs lieux de dépôts ont été définitivement fermés. Compte tenu de la dissémination de nos hameaux, l’éloignement des lieux de collecte peut poser problème aux personnes âgées ou vulnérables qui n’ont pas de véhicule. La municipalité va se rapprocher des personnes concernées pour évaluer chaque situation. Ces personnes peuvent se signaler auprès de nos services au 05.53.59.23.02. ou contacter les élus.

 

Projet d'Aménagement et de développements durables dans le cadre du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal
CCSPN PLUi_PADDreprise2019_VersionDEBATT
Document Adobe Acrobat 9.3 MB
Lire l'article des Cabanes du Breuil
Sud-Ouest les cabanes.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB
Feuillet municipal juin 2020
Feuillet juin 2020 Saint André Allas.pdf
Document Adobe Acrobat 3.1 MB

Information concernant l’implantation d’une Antenne Orange / Free sur le territoire de la commune.

Afin de couvrir les besoins du bourg de Saint André actuellement en zone blanche, la société Orange envisage l’implantation d’une antenne de télécommunications sur un terrain privé au lieu dit Louillet-Haut.

Conformément aux recommandations, le dossier de cette implantation est disponible et consultable en mairie jusqu’à la fin du mois d’août : phase de déploiement, plans détaillés, zone couverte, caractéristiques d’ingénierie, calendrier prévisionnel, obligations des opérateurs, mode des recours éventuels.

Le conseil municipal est en place

Ils étaient masqués mais on les a reconnus !  Les candidats de la liste : « Saint André-Allas, un avenir partagé », qui s’étaient présentés aux suffrages des andrésiennes et des andrésiens le 15 mars dernier ont été officiellement investis dans leurs fonctions.

 

 

 

Mardi 26 mai, la séance d’investiture s’est déroulée exceptionnellement dans le cadre de la salle du Pôle Intergénérationnel, dans le respect des précautions sanitaires et de distanciation. La traditionnelle photo, ou les élus portent le masque obligatoire, restera comme un moment unique dans la vie de la commune. Le conseil municipal s’est déroulé dans le même respect : masques de rigueur, gel hydro-alcoolique, public restreint.

 

 

 

Le conseil au grand complet a procédé à l’élection du maire. Patrick Salinié a été reconduit dans ses engagements.

 

L’assemblée a choisi de se doter de quatre adjoints qui ont ainsi été désignés : 1er adjoint : Jean-Pierre Gauthier, 2ème adjoint : Carine Audit, 3ème adjoint : Dominique Thibart, 4ème adjoint : Jean-Jacques Albié.

 

Le maire et le 1er adjoint siègeront dans le cadre du Conseil communautaire Sarlat Périgord Noir.

 

Le conseil a voté les délégations ordinaires permettant au maire et aux adjoints de gérer la commune au quotidien. Les indemnités de fonctions ont également été déterminées au regard des obligations de l’article L2123-1 du code général des collectivités territoriales.

 

Les élus ont ensuite évoqué les commissions internes et externes auxquelles ils s’engageaient à participer. Nous en donnerons le détail dans le feuillet municipal du mois de juin et sur le site internet de la commune.

 

 

 

Les nouveaux élus remercient très vivement les électeurs qui se sont présentés aux urnes et qui leur ont manifesté leur confiance malgré les conditions fragiles dues à la menace du coronavirus. L’heure n’étant pas encore aux rassemblements, la plantation du mai traditionnel est hélas reportée à une date ultérieure.

 

 La nouvelle équipe remercie avec force les élus sortants qui ont tant donné pour la collectivité : Françoise Bruscand, Joseph Marvaud, Patrick Manet et Nicolas Prévost.

 

 Distribution de masques

 

Après deux mois de disponibilité  24h sur 24, la mairie reprend son rythme habituel de fonctionnement. Elle est à présent joignable aux horaires ordinaires d’ouverture. Dans un souci de précaution sanitaire, elle n’est provisoirement ouverte au public que sur rendez-vous ou pour retirer des masques réutilisables.

 

Les masques lavables confectionnés bénévolement par les couturières de la Communauté de Communes (dont 7 andrésiennes) ont d’ores et déjà été distribués par les élus à nos aînés et aux personnes vulnérables. Ils sont à présent disponibles pour tout public dans la limite des stocks disponibles (un par personne habitant la commune). Téléphone : 05.53.59.23.02 – Courriel : mairie@saintandreallas.fr

 

8 mai

Ensemble malgré tout

 

La commémoration de la victoire du 8 mai a eu lieu en comité restreint mais les anciens combattants, les victimes civiles et militaires de cette période atroce de notre histoire ont été comme il se doit honorés. Le maire, Patrick Salinié, et le porte-drapeau de notre commune, Marcel Delpech ont procédé à la lecture du message du Président de la République, à un dépôt de gerbe et à une minute de silence à laquelle ils ont pris soin d’associer tous les habitants de Saint André-Allas, notamment ceux qui d’ordinaire choisissaient de venir se recueillir autour du monument aux morts.

 

Dans un second temps, les stèles des victimes des répressions des 26 et 28 juin 1944 ont été fleuries. Il en de même pour le monument des combattants de la Main d’œuvre Immigrée (MOI), inaugurée en son temps par Roland Dumas, alors Député de la Dordogne et Ministre des Affaires étrangères.

 

Qualité de l’eau

qualité de l'eau.pdf
Document Adobe Acrobat 449.4 KB
Lettre du maire (6 avril 2020)
Notre commune pendant le confinement.pdf
Document Adobe Acrobat 264.2 KB

Vœux 2020

Paris-Londres au repas des aînés

 

Le repas des aînés s’est déroulé samedi dernier (14 décembre 2019) dans le cadre de la salle du pôle Intergénérationnel. 70 personnes se sont retrouvées autour d’un repas de fêtes dans une ambiance particulièrement chaleureuse et souriante. L’innovation proposée par la commission culture présidée par Jean-Pierre Gauthier, résidait dans la présence sur scène du groupe « Paris-Londres », bien connu en sarladais pour animer depuis des décennies les rues de Sarlat. Bruno à la guitare, Sophie au violon, ont chanté et fait fredonner les convives sur des airs très connus du large répertoire  de la chanson française. Les décorations de la salle avaient été mises en place à l’initiative de Christelle Coment et des membres de l’Amicale laïque.

 

Compte rendu du Grand Débat du 8 février 2019

 

organisé à l’initiative des communes de Marquay, La Roque-Gageac, Vézac, Tamniès, Saint Vincent-de-Cosse, Saint-André Allas et Vitrac.

 

Communauté de communes Sarlat Périgord Noir (24)

 

 

 

Ce débat s’est tenu dans le cadre de la salle du pôle Intergénérationnel de la commune de Saint André Allas. Il a été animé par M. Gilles Ray. Secrétariat : Mmes Blond, Lavergne, Mainguy. Ouverture du débat 20h30. Fin du débat 23h30.

 

 

 

Un membre des gilets jaunes est intervenu dés le départ pour rappeler que le mouvement est une révolte contre les inégalités. La demande est une indispensable solidarité, qui s’exprimera en ne laissant pas de côté « les derniers de la classe. »

 

Le constat général, au delà des manifestations des gilets jaunes, est la demande d’être écouté, et surtout entendu.

 

 

 

Démocratie et citoyenneté

 

 

 

Valoriser le parcours citoyen du collège au lycée en incitant les jeunes à travailler dans les associations,  venir aux dépouillements des élections et leur donner une incitation à la participation citoyenne.
Prendre en compte le vote blanc.

 

Séparer les pouvoirs
Mettre en place  des formations en informatique dans les petites communes pour limiter la fracture numérique.

 

Favoriser l’implantation de tiers lieux.

 

Mettre en place des jardins collectifs et des vergers communaux.

 

Apprendre le jardinage aux enfants.

 

Arrêter de fermer les administrations et les services publics.

 

Légaliser le cannabis

 

Respecter le principe de laïcité. La loi de 1905 se suffit à elle-même.

 

Favoriser l’indépendance des médias.

 

Favoriser l’implantation des médecins généralistes dans les campagnes. Au besoin, imposer à chaque nouveau médecin un stage longue durée de fin d’études dans  ce qu’il est convenu d’appeler un désert médical.

 

Il faut développer les contrats aidés.

 

 

 

Fiscalité et dépenses publiques

 

 

 

Lutter contre l’évasion fiscale. Rétablir l’ISF.

 

Baisser le coût de fonctionnement des ministères.
Plafonner les retraites des hauts fonctionnaires et des politiques « cumulards ».

 

Réduire l’injustice devant la retraite des chefs d’entreprise qui ne peuvent cumuler, face aux politiques retraités qui cumulent même les retraites.

 

Augmenter les petites retraites.

 

Augmenter les retraites agricoles à 85% du SMIG et égalité avec toutes les autres catégories sociales du pays.

 

Que la perte d’autonomie soit considérée comme une longue maladie et prise en charge par la solidarité nationale.

 

Que les équipements dentaires, auditifs et optiques soient considérés comme des médicaments indispensables au séniors.
Favoriser les aidants familiaux qui se retrouvent démunis après les départ du proche qu’ils ont aidé et soutenu.

 

Pour le handicap, augmenter les aides d’acquisition de matériel  orthopédique et promouvoir les aides existantes.

 

Prendre en compte les remarques de la Cour des Comptes.

 

Justice fiscale dès le premier euro gagné et taxer en proportion de ce que l’on gagne.

 

Augmenter le SMIG plutôt qu’une prime d’activité. Cela permettrai le  paiement des cotisations qui financent la protection sociale.

 

Supprimer la TVA et payer l’impôt en fonction de ses revenus.

 

TVA particulièrement injuste pour les avocats. Elle augmente de 20% la charge du justiciable sans que celui ci puisse la déduire comme le fait une entreprise.

 

Favoriser l’échange et le marché local.

 

Développer les monnaies locales en impliquant les municipalités et en leur demandant de payer une partie des salaires en monnaie locale.

 

 

 

Favoriser Travail et emploi

 

 

 

Autoriser les personnes à travailler le temps qu’ils souhaitent. 70 heures si elles le désirent.

 

Légiférer sur l’injustice et le trop grand écart législatif entre un ouvrier qui ne peut faire que 9 h supplémentaires, alors qu’un élu peut doubler son salaire en cumulant deux fonctions.

 

Favoriser ceux qui choisissent des travailler moins, pour vivre mieux.

 

Reverser une partie des bénéfices des entreprises aux employés, même dans les petites entreprises.

 

Favoriser les contrats de travail « spécial jeunes », mieux payés pour qu’ils restent au pays.

 

Faciliter l’emploi des moins de 16 ans.

 

Offrir la gratuité plafonnée de l’eau et de l’électricité. Et ceux qui consomment plus payent. 

 

 

 

Transition écologique et environnement

 

 

 

La politique environnementale devrait être plus ambitieuse

 

Trouver des mesures compensatoires entre le milieu rural et urbain en terme de transports. A la campagne, les voitures sont indispensables.

 

Développer le transport à la demande dans les campagnes

 

Débat à envisager sur le plan énergétique.
Favoriser les recherches sur les moteurs moins polluants (air, hydrogène, air comprimé)

 

Transports en commun gratuits en zone urbaines et rurales.
Parkings gratuits.

 

Favoriser le transport par rail.
Taxer les transports routiers qui assurent 80% du fret.

 

Prévoir des incitations plus importantes pour bâtir en HQE (Haute Qualité Environnementale)

 

 

 

 

 

Remarques diverses

 

 

 

Il existe trois millions de logements vacants en France et les propriétaires ont peur des impayés. La banque de France fait des plans de redressement pour les  locataires mais ne peut rien imposer. Procédures trop longues pour récupérer un logement abritant des locataires privés de ressources ou indélicats.

 

S’il était plus facile de récupérer ces logements par les propriétaires, il y aurait plus de locations sur le marché et cela ferait baisser les prix.

 

 

 

Prix de revient de la construction qui ne cesse d’augmenter.
Les taxes à la construction très élevées augmentent l’injustice fiscale.

 

 

 

Mauvaises répartition des richesses et beaucoup trop d’évasion fiscale.

 

 

 

Dangers de la pollution nucléaire.

 

 

 

Valoriser les points forts des élèves et favoriser les pédagogies alternatives, (comme Montesori ou Steiner). Elles sont trop chères pour être accessibles à ceux qui ont peu de ressources. 

 

 

 

Acheter français, produire et consommer local.

 

 

 

Présenter des listes transnationales au niveau Européen.

 

 

 

Avoir accès et participer à l’élaboration des plans d’énergie pluriannuels. Que ce ne soit pas une seule personne qui décide.

 

 

 

 

 

Compte rendu établi par Mmes Blond, Mainguy, Lavergne et M. Ray.

 

Le Sous-Préfet à Saint André Allas

 

 

 

Le 5 décembre 2018, à l’invitation de la municipalité, Monsieur Sébastien Lepetit, Sous-Préfet de Sarlat, a consacré une longue visite à notre commune. Reçu par le maire, les adjoints et plusieurs conseillers municipaux, il a pris connaissance des réalités de notre territoire, de son potentiel, de ses atouts, des actions réalisées, des projets en cours dont celui du lotissement de la Boyne et de la sécurisation du carrefour.

 

Les élus ont précisé les attentes de la collectivité en ce qui concerne les subventions de l’état (DETR : Dotation équipements des territoires ruraux).

 

De nombreux points ont été abordés in extenso, dont la demande de classement de notre commune en reconnaissance de catastrophe naturelle suite aux sècheresses de ces deux dernières années (dossiers déposés en 2017 puis 2018).

 

Monsieur le Sous-Préfet a visité l’école, puis a traversé le bourg de Saint André à pied pour découvrir la salle du Pôle Intergénérationnel. Après un repas prit en commun à l’auberge Lacombe, Monsieur Lepetit a visité le site des cabanes du Breuilh.

 

Commémorations du Centenaire de la fin de la guerre 1914/1918

 

En ce 11 novembre 2018, le temps proposait un ensoleillement propice au rassemblement et au recueillement. Les andrésiens étaient venus en nombre pour honorer la mémoire des poilus de la commune. L’Union Philarmonique dirigée par Daniel Couqui a débuté la cérémonie par «  La Madelon », marche emblématique et populaire dans les tranchées. Le Maire, Patrick Salinié, entouré de l’ensemble du Conseil Municipal a rappelé le départ des premiers contingents :

 

« Ils partaient le cœur plein d’espoir, fiers de leur patriotisme, de leur soif de servir la France. C’est l’enfer qui les attendait, le fer, la mitraille, les obus, les tranchées boueuses, la faim, les poux, les rats, la vermine, l’épuisement, la mort atroce des copains, les assauts inutiles pour quelques arpents de terre auxquels les poussaient certains gradés irresponsables et criminels. 5 ans meurtriers pour des gars de vingt ans à peine, fauchés dans leur belle jeunesse.  Je pense à eux bien sûr en ce jour de commémoration de leur victoire, mais je pense aussi à leurs familles, leurs épouses, leurs enfants, leurs parents, je pense à tous ceux qui les connaissaient, qui les côtoyaient, qui partageaient leur travail. Je pense aux souffrances, aux désorganisations, aux désordres, aux catastrophes collatérales, familiales et humaines qu’ont engendrées leurs destins et leurs terribles absences. Marques indélébiles dans le cœur de leurs proches. Il n’y a pas de pire douleur que celle de perdre un enfant, et aucune médaille ne saurait l’apaiser. Chaque disparition a été un deuil collectif, un deuil pour notre village.

 

Je pense également à ceux qui ne figurent pas sur ce monument et qui sont revenus blessés, anéantis physiquement ou psychologiquement. 100 ans après le sacrifice qui fût le leur, nous saluons le courage de nos soldats, leur abnégation. Nous leur adressons notre gratitude, mais à l’éclairage des faits et des vérités historiques, à l’éclairage des vrais raisons politiques ou sociétales qui ont menés les peuples au carnage, nous ressentons un infini malaise quand on sait dans quelles conditions et avec quelle iniquité ils ont été parfois sacrifiés. Comme leurs parents recevant du maire la terrible nouvelle, nous nous interrogeons encore sur l’utilité d’un tel massacre ».

 

A l’évocation des 21 soldats figurant sur le monument aux morts, le Maire a souhaité associer le nom d’Antoine Royère, né en 1890 au lieu-dit La Garrigue, condamné à mort après deux ans et demi de combat pour outrage et rébellion envers la hiérarchie militaire, fusillé pour l’exemple  en avril 1916.

 

La cérémonie s’est poursuivie par un dépôt de gerbe, effectué avec émotion par Oréane et Eliott, deux enfants de l’école. La sonnerie aux morts a retenti ainsi que l’appel de chaque nom.  L’Union Philarmonique a clos le protocole par une vibrante Marseillaise.

Les enfants du CM1 et du CM2, sous la direction de Mme Anne Manet, ont ensuite lu avec beaucoup de sensibilité plusieurs témoignages. Un vin d’honneur a réuni l’ensemble du public dans le cadre de la salle d’activités de l’école ou les enfants proposaient  notamment une exposition graphique sur le thème des « gueules cassées ».

Juillet 2017
Juillet 2017

Hommage aux anciens combattants

8 mai 2017
8 mai 2017

 

La soixante douzième commémoration de la capitulation de l’Allemagne hitlérienne est tombée le lendemain du deuxième tour des élections Présidentielles, élections particulièrement âpres et animées qui auront soulevé beaucoup de débats, non seulement  par rapport à la place de notre pays dans l’Europe mais également par rapport aux options politiques portées par celle ci.

 

 

Le message délivré ce 8 mai par Jean Marc TODESCHINI, secrétaire d’état aux anciens combattants, faisait état du lien entre les nations alliées, qui en 1945, avaient mis fin au cauchemar. Il faisait état du courage des combattants venus de tous les continents pour que notre pays recouvre la liberté.

 

Il est à noter que depuis cette époque  la constitution de l’Europe a contribué fortement  à maintenir la stabilité et la paix. Les jeunes générations n’ont plus été confrontées aux guerres qu’avaient connues leurs parents et grands-parents.

 

L’UFAC, Union Française des Associations de Combattants et Victimes de Guerre avait émis le vœu que son message traditionnel soit lu par une jeune fille ou un jeune garçon. C’est Morgane DELPECH, qui, cette année encore a rappelé les faits, les sacrifices, et appelé tout particulièrement les jeunes à la vigilance.

 

Le Maire, Patrick SALINIÉ a donné lecture du message du Secrétaire d’état.

 

Il a précisé que toutes les stèles de la commune, dédiées aux martyrs des 26 et 27 juin 1944 avaient été fleuries le matin même par Françoise BRUSCAND, représentant l’ensemble du conseil municipal.

 

Il a souhaité honorer la mémoire de Jean Paul MULLER, ancien combattant de la commune récemment disparu qui s’était engagé sur plusieurs théâtres d’opération et avait de 1944 à 1945, participé aux combats des troupes françaises jusque sur le sol allemand.

 

Une gerbe a été déposée devant le monument aux morts par deux anciens combattants : MM DESCAMPS et AUDIT. Le public, les élus, les porte-drapeaux ont ensuite observé une minute de silence à la mémoire des victimes de toutes les guerres.

 

L’inauguration de l’école, les vœux et … une sympathique embuscade !

 

Le samedi 14 janvier 2017, deux évènements attendaient les andrésiens.

 

Cette double cérémonie a eu lieu en présence de Jean-Baptiste Constant, Sous-Préfet de Sarlat, de Germinal Peiro, Député de la Dordogne, Président du Conseil Départemental, de Jean Fred Droin, Conseiller Départemental, de Grazyna Duchaufour , Inspectrice de l’Education Nationale, de plusieurs maires de la Communauté de Communes et d’un nombreux public.

 

Le premier évènement était l’inauguration des locaux rénovés de l’école communale. Après la coupe du ruban, le public a pu découvrir les lieux : nouvelle salle de réunion à l’emplacement des anciens garages, reprise complète des façades des bâtiment, création d’un escalier de secours extérieur, remplacement de l’escalier intérieur par un escalier neuf, modifications des accès des locaux des maternelles, agrandissement d’une classe, rénovation de la salle de motricité, agrandissement de la salle de restauration, remplacement du chauffage au gaz par un chauffage radiant, création d’une salle de restauration pour les enseignants et d’un vestiaire pour le personnel.

 

Le Maire, Patrick Salinié, a rappelé que cette volonté politique s’inscrivait dans la continuité de l’action engagée par les municipalités successives dirigées par Patrick Manet.

 

Il a souligné que depuis 2008, toutes les avancées d’importance (Restaurant scolaire bio, mise en place des TAP) avaient été rendues possibles grâce à l’énergie, à la disponibilité, aux convictions de Jean-Pierre Gauthier, adjoint chargé de l’école, et à l’implication régulière de la commission municipale qu’il préside.

 

La rénovation des locaux de l’école a fait l’objet d’une profonde concertation entre les élus, les enseignants, les représentants des parents d’élèves et les employés communaux. Le Maire a adressé ses remerciements à l’architecte Hélène Coq Lefranc et aux entreprises sarladaises pour leur savoir faire. Il a également remercié l’Etat, le Conseil Départemental, et leurs services respectifs  qui ont accompagné le projet. Le budget prévisionnel avoisinant 250.000 euros a été soutenu à hauteur de 30% par l’Etat et 20 % par le Département.

 

Lors des vœux aux andrésiens, Patrick Salinié a salué l’ensemble du Conseil Municipal pour la constance de son travail. Il a mentionné les actions réalisées en 2016. Outre les travaux de l’école : rénovation complète de la Mairie, du hangar des Ateliers techniques, lancement de l’adressage, voirie.

 

Au niveau de la communauté de communes il a précisé la participation active des élus andrésiens à l’éclosion de projets importants : celui qui concerne le développement économique dans le cadre des anciens bâtiments de la Seita, celui de la future médiathèque dont la construction est lancée, celui du PLUI, sur lequel la population sera bientôt consultée, la validation des orientations budgétaires favorisant le projet de piscine couverte.

 

Au nom du Conseil Municipal, le Maire a adressé ses remerciements et ses vœux aux employés communaux, aux bibliothécaires, aux bénévoles des associations de la commune. Il a  remercié les services de la perception, le Centre de Secours et la Gendarmerie pour les étroites relations de travail et de confiance au service de la population.

 

Pour terminer, Patrick Salinié a rappelé que 2017 était une année d’élections.

 

« Mon devoir de maire est de vous appeler aux urnes pour exercer ce droit si précieux : Aux urnes citoyens ! Aux urnes pour exprimer en toute liberté de conscience votre choix. Aux urnes, pour conforter les principes démocratiques, ces puits de lumière : Liberté, égalité, fraternité, laïcité,  si difficiles à atteindre puisqu’on voit bien que malgré les engagements solidaires, beaucoup de souffrances demeurent. Ces valeurs si exigeantes, qui nous ressemblent et qui nous rassemblent, nous avons le devoir de les parfaire encore pour que chacun puisse y avoir sa place, s’y reconnaître, s’y construire paisiblement. »

 

Dans son allocution, Germinal Peiro, a rappelé qu’en tant qu’instituteur, il avait effectué des remplacements à l’école de Saint André Allas.  Il a souligné le bien fondé du choix effectué par la municipalité, la nécessité du maintien des services publics dans les communes rurales et l’action départementale dans ce domaine. Evoquant brièvement le projet de piscine couverte porté par la CCSPN, il a confirmé l’engagement financier qu’il avait déjà à plusieurs reprises formulé.

 

Le Sous-Préfet a rappelé la disponibilité de ses services à l’écoute des collectivités territoriales et de la population. Arrivé à Sarlat depuis le mois de juin dernier, il a manifesté très chaleureusement son plaisir d’être présent à l’inauguration de l’école et de découvrir petit à petit chaque commune du Périgord Noir.

 

Les membres du conseil municipal s’apprêtaient à servir le vin d’honneur lorsque, contre l’usage qui veut que le Sous Préfet soit le dernier à s’exprimer, mais avec la complicité de celui-ci, Germinal Peiro a repris la parole. Le secret avait été bien gardé ! Le Président du Conseil Départemental a remis à Patrick Salinié, fort surpris et très ému, la médaille d’honneur régionale, départementale et communale, échelon argent, pour ses mandats électifs successifs à Sarlat (1983/1995)  et Saint André Allas (depuis 2008) !

 

A l’invitation des élus et consécutivement aux élections municipales de mars dernier, ce sont deux Mais qui ont été plantés sur notre commune le 21 juin 2014.

Le premier a été dressé sur la place Fernand Albié, au cœur du bourg d’Allas. Le second a été installé à proximité de la mairie.

Sous un soleil radieux, après l’effort nécessaire à la plantation, les habitants de la commune ont partagé le repas traditionnel dans la cour de l’école. Un repas qui s’est poursuivi fort tard dans la nuit.

Selon certains historiens, il semble que la tradition des Mais, fort heureusement très vivace en Périgord, soit une survivance des arbres de la liberté plantés au moment de la révolution.

Une tradition qui fait partie de celles qu’il convient de préserver et de partager…

 

Téléthon 2013

La retraite de Paulette

 

Paulette RONTEIX, agent municipal, a occupé depuis 2005 au sein de l’équipe de restauration de l’école une place active et enthousiaste.

Originaire de notre commune, elle avait usé pendant toute sa scolarité les bancs de cette même école devenue son lieu de travail. A la fin de l’année scolaire, Paulette a décidé de faire valoir ses droits à la retraite.

Dans une école, le lieu de restauration des enfants est un lieu de la plus haute importance. Nourrir certes. Mais également éduquer, partager, échanger. Aux côtés de Viviane Galmot, et de l’ensemble de l’équipe, Paulette s’est engagée avec force dans le passage à l’utilisation des produits bio et des produits de proximité, un pari nécessitant davantage de travail et d’attention.

Efficace et sincère, généreuse jusque dans ses sourires et ses éclats de rire, Paulette a participé à créer au restaurant scolaire de notre école communale une ambiance propice à un accueil de qualité.

Le maire, Patrick Manet, a rendu hommage à Paulette lors de son dernier jour de travail en présence de l’époux de celle-ci, Alain, de ses amis, de ses collègues, des enseignants et de nombreux élus du conseil municipal.

C’était un au revoir chaleureux, mais on sait qu’on moindre appel, si le besoin s’en fait sentir, Paulette sera au rendez-vous des andrésiens pour rendre service.

Au nom de la collectivité, le conseil municipal lui souhaite beaucoup de bonheur dans ce nouveau départ de la vie : le temps de la retraite.

 Patrick Salinié